Générations Complices

Association Intergénérationnnelle

Tisser des Liens

Bonjour,

Comment vivre le confinement ? Comme d’habitude, je dirais. Je me lève à la même heure, je prend le petit déjeuner, je lis mes mails, je fais ma toilette et je m’habille et après je trouve une occupation et là ça change un peu. Avant j’allais au club informatique de ma ville, le mardi et le mercredi matin, à la chorale le lundi et le mardi soir, à la marche le jeudi et à générations complices le vendredi après-midi. Maintenant, avec le confinement, j’ai réorganisé le planning. Je marche le matin, tous les deux ou trois jours une heure, car comme je suis assis le reste du temps, je commençais à m’engourdir les membres. Après, je suis devant mon ordinateur pratiquement toute la journée. Je rédige des lettres d’informations pour le club informatique, j’ai construit un site informatique pour une association et je dépanne à distance les membres de l’association qui participent aux ateliers informatiques. Avec tout cela, j’ai réussi à tenir jusque maintenant. Les sujets d’occupation commencent à diminuer, je vais devoir en trouver d’autres, sinon je vais m’ennuyer. Mais, il y a pire comme situation, je n’ai pas à me plaindre.

Anonyme.

CONVICTIONS

Vivre le confinement

Est très dur évidemment

Mais il faut savoir obéir

Pour que ça puisse finir

Il faut retrouver notre liberté

Sans trahir la solidarité

Ne plus voir ses petits enfants

C’est très éprouvant

Rester enfermés

Loin des êtres aimés

Savoir obéir

Sans cependant trahir

Ça nous pose question

Selon nos convictions

Nous sommes d’accord

Que pour combattre la mort

Il faut qu’on s’unisse

Pour qu’ensemble on puisse

Vaincre cet intrus

En apportant notre tribut

Et ce sera une victoire

Plutôt qu’un désespoir

Ecrit par Thérèse