Générations Complices

Association Intergénérationnnelle

Tisser des Liens

Le mot estamémoire a été formé à partir du mot "Estaminet", et du mot "mémoire"...  : c'est un moment de rencontre et d'échanges entre les générations sur un thème donné qui permet de communiquer sur les expériences de personnes de tous âges. Ainsi se crée un vécu continu et une interactivité là où notre société crée du cloisonnement, de l’enfermement et de l’incompréhension.

Générations Complices mène chaque année plusieurs estamémoires à Wasquehal. Les thèmes sont souvent choisis  par la ou les classes du collège qui y participent avec leur professeur.

C’est au café : « A l’Annexe » de Lys lez lannoy, qu’a eu lieu le second Estamémoire de cette ville. Nous étions une bonne trentaine pour discuter de la consommation d’hier et d’aujourd’hui. Ce qu’il faut retenir de cette rencontre, c’est que tous pour des raisons économiques et écologiques, nous apprenons à consommer raisonnablement. S’en est fini du gaspillage : »Mettre une brique dans la chasse d’eau pour diminuer la consommation, récupérer l’eau de rinçage de la vaisselle(faite à la main) estamemoire consommation lyspour laver le sol ou arroser les plantes, aller s’habiller chez « Dingue Fringue », magasin qui vend ses vêtements à des prix défiant toutes concurrence ( partenaire d’Emmaüs et du Relais qui redonnent une 2éme vie aux vêtements) . Plein de petites astuces nous ont été proposées pour le « consommer raisonnable » et pour protéger notre planète. Après une surconsommation effrénée, comme nos aînés, nous prenons conscience « qu’il faut bien peu pour être heureux », appelée par Cécile : « La Baloo Attitude ». Cette chanson sera reprise en chœur par l’assistance. Cet Estamémoire s’est déroulé dans la bonne humeur, beaucoup d’échanges se sont faits. Ce fut très intéressant et très instructif. Le prochain Estamémoire aura lieu le 9 Juin 2012, pour ce qui est de Lys Lez Lannoy. A Wasquehal, ce sera le 2 Juin 2012, lors de la fête de « l’Ours Blanc » à la Plaine de Jeux. On espère vous y voir nombreux !

Quand nous avons décidé du sujet, nous l’avons abordé avec beaucoup d’appréhension : Comment allait se dérouler cet Estamémoire ? Ne va-t-on pas dériver ? C’est obligé, nous allons parler politique et surtout, il ne faut pas… Enfin bref, nous étions quelques-uns à être réticents.

Eh bien, nous étions très pessimistes. Cet Estamémoire fut une belle réussite ! Nous étions moins nombreux que d’habitude, peut-être est-ce le « ras le bol » des élections ou la peur d’aborder ce sujet.

Estavote01Pour commencer, M. Philippe Plouchard, professeur d’histoire, nous a fait un cours sur le vote à travers l’histoire. Nous avons appris des choses très intéressantes. Je ne peux pas toutes vous les citer ; si vous voulez la synthèse de cette rencontre, demandez le 4 pages à Pascale ou à Jordane. Cependant, je vous poserai une question : Qui a instauré le vote au suffrage universel ? Vous me répondez : De Gaulle. Eh bien non ! C’est…Louis Napoléon Bonaparte. Je vous dirai aussi qu’en Nouvelle Zélande, le vote mixte est permis depuis…1893.

Après ce petit cours, le débat a commencé. Celui-ci sera très animé. Les avis fusent de partout. On ressent chez chacun l’idée que voter est un droit et un devoir. Qu’il faut, surtout, privilégier le bien de chacun. Pourtant des jeunes s’interrogent : Pourquoi le vote blanc n’est pas comptabilisé ? Si je ne sais pas pour qui choisir ou quel est le meilleur programme, cela ne sert à rien que je vote blanc, on n’en tient pas compte. Donc, je ne vote pas.

Ce samedi 22 octobre 2011, dans le cadre de la Semaine bleue, l'estamémoire avait lieu à la bourloire de Wasquehal. Il a réuni plus de 70 personnes. Le thème choisi était la solidarité, la citoyenneté. Une utopie ? Les nombreux témoignages des participants, certains très émouvants, d'autres plus amusants...  prouvent que non ! Mais la modestie de ceux qui accomplissent ces gestes de solidarité fait qu'on en parle peu. Dommage ! Cet estamémoire a donc un rôle non négligeable...