Générations Complices

Association Intergénérationnnelle

Tisser des Liens

La balade mensuelle évolue : l'association vous propose maintenant chaque trimestre une balade à thème. En général, le regroupement se fait au local de l'association. La balade dure environ une heure et se termine par un moment de convivialité. Elle est toujours annoncée dans le bulletin mensuel. Souvent, la dernière balade (mai ou juin) de l'année s'étale sur la journée, avec pique nique tiré du sac.

Comme c'est souvent le cas, le soleil a dispensé quelques-uns de ses rayons pour encourager les courageux promeneurs de Générations Complices.Direction le base de loisirs de Willems.
Après avoir chaussé leurs bottes, les voilà partis...

dsc05505
Sur une belle étendue d'eau, des canards glissent avec grâce. Certains arborent de belles couleurs ou font du yoga! (sic Joëlle).Des chevaux regardent les flâneurs passaient. Thérèse et Didier s'arrêtent pour en caresser un. Les autres continuent d'avancer et s'étonnent devant un parterre de perce-neige. Le printemps n'est pas loin. C'est possible, mais il fait frisquet et la neige, par endroit forme encore de longs et épais tapis. Qu'importe, tout le monde est content !

dsc05512
De nouveau, un arrêt devant le lac pour photographier les canards dédaigneux qui se baladent sur l'herbe, ignorant les objectifs.
Une averse aussi soudaine que violente surprend les baladeurs. Ce n'est pas grave, nos flâneurs sont déjà attablés à la cafétéria pour apprécier le chocolat chaud ou la bonne bière !dsc05535 dsc05566

C'est un groupe restreint qui est allé, ce dimanche 17 février, à la découverte de TOURNAI. Certains étaient au ski, au Louvres-Lens, et d'autres comme Michel (hospitalisé) ou Thérèse (souffrante) ont dû déclarer forfait.
 La balade a commencé par le beffroi, imposante bâtisse dominant la place. C'est le plus ancien de Belgique, reconnu mondialement grâce à son inscription à l'UNESCO.
Vint, ensuite, la visite de la cathédrale, elle aussi, inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Synthèse des arts roman et gothique, elle est actuellement en travaux de réfection. Des fouilles archéologiques ont révélé l'existence de vestiges remarquables et précieux pour le patrimoine belge. Les travaux dureront, certainement, encore une bonne dizaine d'années, tant cette entreprise est titanesque. Mais un joyau de ce genre, mérite bien sa restauration.
La balade s'est poursuivie le long des vieilles rues et ruelles de la ville; un petit arrêt à la statue de "Martine", petite compagne de lecture des fillettes, avant de s'attarder devant "le Fort Rouge", vestige de la période médiévale, qui doit son nom à son toit de tuiles rouges.
Tout en plaisantant et devisant, les baladeurs ont flâné le long des berges de l'Escaut pour arriver au "Pont à Trous" (drôle de nom pour un pont) et terminé la balade, après avoir traversé le parc, au fond d'un "bistrot" à siroter un chocolat, un jus de fruits ou une bonne bière belge !dsc05371dsc05370

Dernière balade de l'année et comme à l'accoutumée, c'est dans un marché de Noël que celle-ci s'est effectuée. Le choix s'était porté sur Béthune.
Autour du beffroi, de petits chalets disposés les uns près des autres, comme pour se tenir chaud, proposaient leurs produits festifs. De douces et bonnes odeurs chatouillaient les narines. Certains ont succombé à la tentation et n'ont pu s'empêcher de goûter aux "chichis".
Par petits groupes, les flaneurs se sont dispersés, en se donnant rendez-vous près du carrousel aux chevaux de bois pour le retour.
Le soir tombant, les jeux de lumière mettaient en valeur l'île aux bonbons, le parterre de jets d'eau et les belles façades aux différentes architectures.
La balade s'est achevée dans un café au cadre rétro, confortablement assis devant le traditionnel verre de bière ou le chocolat chaud .

dsc05022dsc05048