Générations Complices

Association Intergénérationnnelle

Tisser des Liens

Ce vendredi 15 février 2013 a eu lieu la soirée culturelle, ex "Cultur'âges café".
-   Les uns avaient lu

  • Les deux messieurs de Bruxelles d'Eric Emmanuel Schmitt
  • La liste de mes envies de Grégoire Delacourt
  • Nouvelles à chutes de 6 auteurs contemporains.

-   Les autres avaient vu :

  • "Paulette" (film)
  • "L'homme qui rit" (film)
  • "Alceste à bicyclette" (film)
  • "L'Arabe du coin de la rue" (théâtre)

et nous avons profité d'un sympathique moment de partage d'émotions que vous trouverez ci-dessous :

 

2messdebruxEric-Emmanuel Schmitt : Les deux messieurs de Bruxelles
Ce n'est pas un roman : c'est un recueil de 5 nouvelles sur les amours insolites. Joëlle pense que l'auteur a voulu montrer qu'on se construit aussi à partir des difficultés vécues, de sentiments cachés, de son jardin secret. Les histoires et les personnages sont très différents les uns des autres.
La première nouvelle a donné son titre au livre. On voit en parallèles dans la même église, un couple qui se marie dans une cathédrale. Dans l'ombre, derrière un pilier, deux gars homosexuels se jurent fidélité également, discrètement. Cette nouvelle donne à réfléchir sur la souffrance de ceux qui ne peuvent avoir d'enfant. Ces couples évoluent pas loin l'un de l'autre. Le couple homo va vivre ensuite la paternité comme par procuration dans l'ombre de ce couple hétérosexuel A l'heure du mariage pour tous, l'auteur fait réfléchir sur le droit des homosexuels à vivre leur amour de façon officielle, à fonder une famille.

La deuxième raconte l'histoire d'un homme, médecin, juif, qui, dénoncé, déporté, survivant d'Auschwitz, a conservé son humanité grâce à une lèche de chien. Celui-ci lui redonne goût à la vie dans cet enfer, et l'empêche, une fois rentré chez lui d'assouvir sa vengeance. Il lui permet aussi de conserver son humanité.

La troisième parle d'un ménage à trois : un couple étrange où le deuxième mari rappelle sa nouvelle femme au respect de l'époux précédant que celui-ci vénère...

Les nouvelles sont aux yeux de Joëlle de valeurs inégales. Elles nous parlent d'amour sous toutes ses formes et de gestion des souffrances. Certaines sont plus attachantes que d'autres... Elle a aimé ce livre, écrit simplement, de façon naturelle, qui amène plus loin dans la réflexion et qui questionne au delà de sa lecture.

La liste de mes envies, de Grégoire Delacourt.liste de mes enviesL'écrivain se met dans la peau d'une femme et y arrive très bien d'après Danièle. C'est un petit roman.
C'est l'histoire d'une femme qui rêvait d'être styliste à Paris, mais qui est mercière à Arras. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières, juste pour le plaisir du partage, et il a un grand succès. Sa mère, décédée quand elle avait 6 ans, lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Mariée depuis une vingtaine d'années, elle a eu deux enfants, déjà grands, et en a perdu : ce qui a déréglé les choses entre elle et son mari. Il est devenu violent et elle a supporté, elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Un jour, des copines l'incitent à jouer au loto. Elle accepte pour leur faire plaisir. Elle ne se rend tout d'abord pas compte que c'est elle qui a gagné le gros lot, puis une fois qu'elle le découvre, elle hésite à aller chercher son gain. Elle ne dit à personne qu'elle est la fameuse gagnante du tabac d'en bas de la rue. Même pas à son mari. Elle a peur de cette somme : elle craint de perdre une certaine qualité de vie parce que l'assouvissement de ses désirs risque de provoquer la fin du rêve et l'éloignement du bonheur. Alors elle prend le temps de tout remettre en place dans sa tête. le temps de faire des listes, de comprendre ses désirs, ses besoins. Finalement, la principale de ses envies est bien modeste : une centrale vapeur ! Elle va quand même chercher ce chèque mais en catimini. Elle le cache, elle ne va pas l'encaisser de suite car elle comprend rapidement que ce qui lui manque le plus ne s'achète pas. Son mari en fera ensuite l'amère expérience. Un jour, elle rejoint une ami car son mari part en formation professionnelle, et c'est le début d'une nouvelle épreuve avec des relents de jalousie et de trahison. Mais elle va trouver la force en elle de rebondir : elle recontacte un ami et ils cheminent ensemble. Elle renoue avec sa fille car elle prend conscience de l'importance de ses enfants.
Ce livre parle des thèmes essentiels de la vie : les rapports entre l'amitié, l'amour, l'argent et le bonheur, la crainte de perdre les quelques relations sincères, la solitude que ne comblent pas la vie en couple, usée par le quotidien et les écueils inévitables après de longues années de cohabitation.

nouv-achuteNouvelles à chute, éditions Magnard.
Ce recueil est composé de 6 nouvelles d'auteurs contemporains :  quatre Français, un Argentin et un Italien, complétées par quelques poèmes à chutes, tel "Le dormeur du val" de Rimbaud. Les récits sont courts, faciles à lire et ils ont une vraie fin. Tout au long du récit, on reste en éveil, on cherche les indices pour deviner... mais la chute est vraiment finale, surprenante. On y trouve :

-   "Happy meal"  de Anna Gavalda (née en 1970) : écrivaine parisienne qui a écrit des romans comme "Ensemble, c'est tout", "Je voudrais que quelqu'un m'attende"...
-   "Pauvre petit garçon"de Dino Buzzati (1906-1972), journaliste au Corriere della sera qui a écrit "Le désert des Tartares", "Rêve de l'escalier".
-  " Continuité des parcs" de Julio Cortazar (1914-1984). Il a écrit de nombreux romans qu'il a traduit en Français. Personnellement, j'ai moins aimé cette nouvelle.
-   "Lucien" de Claude Bourgeyx (né en 1943) : C'est un écrivain romancier, novelliste, auteur dramatique. Cette nouvelle est extrèmement courte. Sa lecture a été appréciée, mais personne n'avait deviné la chute !
-   "Iceberg" de Fred Kassak (né en 1928). Il a écrit des romans humoristiques mais aussi des textes pour le cinéma, la télé, la radio. Un de ses romans est à l'origine du film "elle ne boit pas, elle fume pas, elle ne drague pas mais elle cause !"
-   "Quand Angèle fut seule" de Pascal Mérigeau (né en 1953), la seule nouvelle qu'a écrit ce journaliste critique de cinéma.

Les films vus :
-   "L'homme qui rit"

 

C'est un film dramatique réalisé par Jean Pierre Améris qui a refait une jeunesse aulhommequirit sombre roman de Victor Hugo.
Avec comme acteurs principaux : Marc-André Grondin, Gérard Depardieu, Emmanuelle Seigner.
En voici le synopsis : En pleine tourmente hivernale, Ursus, un forain haut en couleurs, recueille dans sa roulotte deux orphelins perdus dans la tempête : Gwynplaine, un jeune garçon marqué au visage par une cicatrice qui lui donne en permanence une sorte de rire, et Déa, une fillette aveugle.
Quelques années plus tard, ils sillonnent ensemble les routes et donnent un spectacle dont Gwynplaine, devenu adulte, est la vedette. Partout on veut voir ‘L’Homme qui rit’, il fait rire et émeut les foules. Ce succès ouvre au jeune homme les portes de la célébrité et de la richesse et l'éloigne des deux seuls êtres qui l’aient toujours aimé pour ce qu’il est : Déa et Ursus.

 

L'Homme qui rit est tiré d'un roman philosophique de Victor Hugo publié en avril 1869 dont l’action, bien sombre, se déroule dans l’Angleterre de la fin du XVIIe, début du XVIIIe siècle. Il est notamment célèbre pour la figure mutilée dans un rire permanent de son héros, qui a fortement inspiré le monde littéraire et cinématographique. On y suit les destins croisés de plusieurs personnages.

Brigitte n'a pas trop accroché à ce film, même si Depardieu y joue très bien, elle n'est pas rentrée dans cette histoire un peu spéciale, étonnante, sauvage, irrégulière. Elle a ressenti des longueurs.

paulette"Paulette" a été réalisé par Jérôme Enrico. Les actrices en sont Bernadette Lafont, Carmen Maura et Dominique Lavanant.
Ce film raconte l'histoire d'une pâtissière retraitée qui, n'arrivant plus
à joindre les deux bouts, décide un jour de faire comme les petits jeunes de la cité où elle habite.... Mais on ne s’improvise pas dealer !
Le film est drôle ; C'est au 1er degré, on rit toujours car le groupe de mamies est bien campé : elles ont de l'énergie et du dynamisme à revendre. Paulette a du caractère et des idées : elle espionne les jeunes pour savoir comment faire, elle promène avec son cabas à légumes, elle fabrique des pâtisseries pour écouler discrètement les produits.... Mais il est triste aussi par le sujet abordé : c'est parce que ses moyens ne lui permettent plus de faire face que Paulette en vient au marché de la drogue : la précarité peut conduire à tout. La chute du film est surprenante. On passe un bon moment en regardant ce film...

Alceste à bycyclette : comédie réalisée par Philippe Le Guay, avec pour acteurs Fabrice Luchini, Lambert Wilson, Maya Sansa...alcesteabicyc

 Serge Tanneur est un comédien fatigué par son métier, qui l'a quitté une fois pour toutes.  Désormais, il vit retiré dans une maison délabrée sur l’Île de Ré… Trois ans plus tard, un acteur de télévision adulé des foules débarque sur l’île pour lui proposer de jouer Alceste dans «Le Misanthrope» de Molière. D'abord il refuse tout net. Pourtant, quelque chose en lui ne demande qu’à céder. Il propose à Gauthier de répéter une  scène. Au bout de quelques jours de répétition, il saura s’il a envie de le faire ou non. Les répétitions commencent : les deux acteurs se mesurent et se défient tour à tour, partagés entre le plaisir de jouer ensemble et l’envie brutale d’en découdre.  Autour d’eux, il y a le microcosme de l’Île de Ré, figée dans la morte saison : on y découvre des paysages magnifiques, presque un documentaire sur cette île, avec la poésie des chemins parcourus à bicyclette. Il y a quelques passages amusants.

 

 

 

Suite très prochainement...