Générations Complices

Association Intergénérationnnelle

Tisser des Liens

 

dsc04480Gisèle croyait que cet Estamémoire n'apporterait rien, comme elle se trompait! Après un bref exposé historique de Mr Plouchard où l'on apprenait que c'est l'abbé Lemire qui a instauré les jardins ouvriers dans le but de combattre l'alcoolisme, le vie chère et recréer la vie de famille, Suzanne  nous a parlé de sa nouvelle passion qu'est le jardinage. Elle a mis l'eau à la bouche à toute l'assistance en  parlant du plaisir qu'elle prenait à regarder et à manger ces cadeaux qu'offrait la terre. Elle a aussi reconnu sa prise de conscience de cette vie souterraine qui nous nourrissait et combien il est important de la respecter, de l'aimer et de l'entretenir.

 

dsc04481 Jean-Pierre, lui, a expliqué le plaisir qu'ont les enfants à fouiner dans la terre, à voir pousser les radis, leur impatience et l'étonnement de constater qu'une pomme de terre toute ramollie pouvait en donner d'autres petites, grosses et difformes. On a évoqué aussi ce besoin de leur transmettre ce goût du jardinage en leur procurant un petit bout de terre, un pneu dans lequel ils pouvaient planter et faire pousser selon leurs désirs. Il a été précisé que jardiner était utile à la santé physique et morale.

C'est, ensuite, le partage et la solidarité qui furent mis en avant. Les jardiniers s'entraident, se lient d'amitié, partage leurs récoltes entr'eux ou avec des connaissances, leurs conseils et ensemble essayent de trouver des moyens pour aller plus loin dans cet échange solidaire.

dsc04482 dsc04483

 

 

 

 

 

 

Si pour beaucoup, le retour au potager est une nécessité, ils ne semblent pas l'avoir regretté puisqu'ils y ont trouvé une façon de vivre plus humaine et plus chaleureuse qu'il serait bon d'étendre un peu partout et autour de nous. Alors Gisèle ? Cet Estamémoire, il n'a rien apporté?